- Publié le 12 avril 2018

Conclusion du Colloque 2018 EMCC

papillonAlors que se referment en ce samedi soir
Les portes d'un colloque aux couleurs de l'espoir,
Je marche lentement dans les rues de la ville
Pour rejoindre mon train… et mon esprit tranquille
Revisite en silence et en contemplation
Ce que furent ces jours vécus à l'unisson...
Le CA de l'assos avait fait des merveilles
Pour nous bien concocter deux journées sans pareille.
Nous partîmes fort peu mais par de prompts réseaux
Nous nous vîmes 500 en arrivant bientôt
En ces lieux rénovés du 3 quai de Grenelle
Afin d'y vivre ensemble un congrès annuel
Qui devait fédérer nos désirs de croissance
Dans un monde où souvent c'est la perte de sens
Qui fait le plus de bruit et guide les débats…
Mais fort heureusement les coachs étaient bien là !
Parcourez à nouveau, si vous le voulez bien
Vos jeunes souvenirs en parcourant les miens,
Ces heures partagées pour ancrer dans nos cœurs,
Nos applaudissements plutôt que nos langueurs,
Nos échanges, nos rires et même nos émois
Plutôt que nos soucis et nos manques de foi !

irene dupoux couturier

Revenez un instant sur ce qui vous a plu
Plutôt que d'égrener ce qui vous a déçu !
Seraient-ce les propos d'Irène remplaçant
Son illustre collègue, Alain de Vulpian
Que quelque maladie avait tenu au lit ?
J'ai vécu comme grâce ses propos si précis
Me donnant de comprendre avec grande clarté
Que mutation du monde n'était calamité
Et que nous nous trouvions dans la bifurcation
Et non dans l'entre deux de quelque transition ;
Que la métamorphose aujourd'hui activée
N'était plus celle de la rationalité,
Mais celle du mariage espéré tant de fois
Par les cœurs bienveillants et les hommes de foi :
Celui du cognitif et de la compassion,
Des processus internes et puis de l'émotion.
Cette métamorphose et cette autopoïèse
Sont à l'œuvre en nos cœurs réunis, n'en déplaise
A ceux qui sont en grève autour de leurs acquis
Lorsque notre avenir n'attend que notre oui.
L'individu noyé dans la masse devient
Une personne adulte et soucieuse des siens
Et le tissu social change complètement
Refusant en conscience tout encasernement ;
Et puis le numérique offre à la société
L'autonomie du cœur mainte fois désirée.
La coagulation permet regroupements
Hier considérés comme fort imprudents ;
Et puis l'hybridation nous apprend à aimer
Ce que d'aucun appelle ici diversité.
C'est un « cadeau du Ciel », nous fait savoir Alain,
Que cette mutation aux détours incertains.

bertrand ballarin

Souvenez-vous aussi de Bertrand Ballarin
Qui nous permit de voir tout ce que Michelin
A su assurément changer en profondeur
Au sein des processus connus des ingénieurs.
L'autonomie dit-il requiert deux ingrédients
Pour que nos sociétés aient bon management.
Un : le pouvoir d'agir offert sans exception
Et deux : rendre des comptes en une obligation.
Si l'un vient à manquer, l'homme se désengage
Et l'absence de l'autre induit des dérapages :
La personne au travail vit entre deux enfers :
La frustration coupable de n'avoir rien pu faire
Alors qu'on lui demande un état des travaux,
Ou encore la license engendrant tous les maux
Si personne n'a plus devoir de s'expliquer.
Mais si les deux sont là, la subsidiarité
Devient la loi que tous s'appliquent à raison
Permettant à chacun de vivre à l'unisson.
A l'heure du repas peut-être avez-vous pu
Apprécier l'apéro et les plats du menu…
Avez-vous plaisanté avec quelques amis
Ou bien participé toute l'après-midi
A quelques ateliers dont je ne peux parler
Car je n'ai pas encore le don d'ubiquité ?... 
Lors du deuxième jour de la métamorphose
Nous avons abordé d'autres bien belles choses.

idriss aberkane

Après rythmes d'Afrique et tambours du village
Nous avons découvert un Idriss sans ambages
Qui présente en humour des idées subversives
Selon lesquelles « amour » fait bien plus « qu'invectives »
Pour faire prospérer la « blue economy »
Et rompre avec tous ceux qui disent qu'ennemies
Sont épanouissement et productivité.
Mais son humour sans doute eut quelque acidité…
Ce Kabyle insoumis ou bien iconoclaste
Nous a dit de nous joindre à l'admirable caste
Des révolutionnaires inventifs et heureux
De n'avoir jamais peur d'être vus dangereux
Après avoir été déclarés ridicules…
La connaissance aurait sa joyeuse formule
Qui conjugue Attention et rivière du Temps,
Qui offre au nourrisson son pouvoir d'achetant.
C'est là une évidence à nos oreilles dite
Véritable sagesse jusque-là interdite.
Et Idriss Aberkane inventa ses « trois P »
Non plus ceux fort connus des coachs et des coachés,
Non ceux des Protection, Permission et Puissance
Mais ceux de Précision et de Persévérance
Et de Prise de risques aimée des audacieux
Transformant leurs désirs en travaux glorieux.
Si son humour caustique a irrité certains
Bientôt vint un archange qui réussit soudain
Par sa douceur aimante et son humilité
A susciter encore en nos cœurs tourmentés
La candeur et la joie issue de l'espérance
Alors même qu'ardues seront les circonstances.
michel candessus
Et Michel Camdessus nous a fort justement
Enseigné que l'amour se dit plus humblement ;
Que le bien ne fait pas le moindre bruit sans doute
Et que le bruit ignore de la sagesse' la route.
Si les métamorphoses sont au nombre de sept
Il voit des invariants dont faire nos recettes…
Un : que la décroissance n'est pas pour aujourd'hui ;
Deux : que le terrorisme émaillera nos vies ;
Trois : que le don de soi en oblativité
Sera comme un soleil réchauffant de l'été.
Il nous a suggéré d'emprunter les chemins
De cinq transformations pour vivre en lendemains :
Un : agir pour tuer la grande pauvreté
Tant elle porte en elle un risque insoupçonné…
Deux : faire de l’argent aujourd'hui prédateur
Un serviteur aidant et non plus destructeur…
Trois : très profondément revoir la gouvernance
D'un monde dirigé par trop de malveillance...
Quatre : changer nos vies dans leurs modalités
Afin que la planète ici soit préservée…
Cinq : faire évoluer la culture actuelle
Qui n'est plus adaptée aux conditions nouvelles…
Il termina ses mots par de la compassion
Qui lui valut bientôt sa standing ovation.
Le repas nous permit d'encore nous nourrir
Des propos si profonds qui nous ont tant fait rire
Mais aussi d'espérer qu'ensemble nous saurions
Relever les défis qui bientôt se diront.
L'après-midi nous a offert des ateliers
Pour que concrètement nous puissions travailler
Et trouver quelques voies pour incarner l'espoir
Que ces deux jours brillants ont laissé dans le soir.
Nous avons achevé ces jours en déclusion
En refaisant l'éloge de la transformation :
Se pourrait-il vraiment que ce soit par magie
Que nous nous transformions ? Ou par télépathie ?
 
Et si le numéro prestidigitation
A suscité pour sûr clameurs d'admiration,
Je pense que chacun est parti à son tour
Avec bien plus d'émoi qu'en a laissé ce tour…
 
Je vous invite ici à remercier tous ceux
Qui ont contribué à ces jours merveilleux :
Merci à toi Gaby, Merci l'EMCC
D'avoir tant réussi à nous tant fédérer…

Jérôme Curnier le 25 mars 2018
Résidence Le Gentil Castel
Appt A11, 5 Bld de Chantemerle
73100 Aix Les Bains
06 81 48 62 76
Suivez l'actualité de l'institut :
Institut maïeutis : Coaching Supervision Enseignement     Tous droits réservés     CGV     Plan du site     Mentions légales